Adresse : Suaci: Alpes du Nord
Maison de l’Agriculture et de la Forêt
40 rue du terraillet
73190 Saint Baldoph
Tél : 04 79 70 77 77
Fax : 04 79 70 82 82
Site : http://www.suaci-alpes.fr
http://www.suaci-alpes.fr
Accueil > Nos activités > Projets sur le Massif Alpin (hors pastoralisme) > Organisation de la Valorisation économique > Lait de vache non différencié dans les Alpes : les éleveurs du Trièves Champsaur se fédèrent

Lait de vache non différencié dans les Alpes : les éleveurs du Trièves Champsaur se fédèrent

Si la majorité de la production laitière alpine est aujourd’hui bien valorisée, notamment grâce aux nombreuses appellations d’origine et à leur réputation, une partie de la production reste commercialisée sans différenciation. Les exploitations concernées (20%) sont concentrées sur quelques zones géographiques, dans lesquelles des actions sont nécessaires pour maintenir les volumes et les collectes en place, et pour assurer un prix rémunérateur aux producteurs. Le projet a donc pour objectif de faire émerger dans ces différentes zones un ensemble de solutions, collectives ou individuelles, qui permettront de structurer et de maintenir la filière sur les territoires.

Les zones Sud Isère (Trièves, Matheysine) et Hautes-Alpes (Champsaur Valgaudermar) constituent un unique bassin laitier, en donc une échelle de travail pertinente. Sur ce territoire, les actions menées depuis plusieurs années par la Chambre d’agriculture 38 et l’association SITADEL en partenariat avec l’ADABio et le CIEL, ont permis d’aboutir à la mise en place d’une collecte en agriculture biologique en janvier 2016, portée par BIOLAIT SAS en accord avec les trois collecteurs locaux (SODIAAL, Lactalis, Danone). En 2016, huit exploitations étaient déjà collectées par BIOLAIT, réparties sur les deux départements. Plusieurs exploitations étant aujourd’hui en conversion, l’objectif de 3 millions de litres de lait permettant de pérenniser la collecte devrait être atteint en 2018. Les Chambres d’agriculture de l’Isère et des Hautes-Alpes sensibilisent activement et accompagnent les éleveurs vers l’agriculture biologique.

En Sud Isère, au cours d’une dizaine de réunions entre 2016 et 2017, un groupe de producteurs moteurs a reconstitué l’historique de la filière laitière du territoire et des différentes initiatives collectives ayant été lancées. Ils ont également étudié différentes initiatives de valorisation laitière, et se sont interrogés sur le rapport cahier des charges / gouvernance / valeur ajoutée. Enfin, ils ont réalisé un état des lieux de la filière locale (collecteurs, nombres d’exploitation, litrage, organisation…)

Le récent rachat du site SODIAAL de Gap par une entreprise de transformation en produits frais haut de gamme (La Fermière), vers laquelle l’ensemble de la production conventionnelle est dirigée, a poussé les producteurs à s’interroger sur le devenir de leur lait et plus globalement l’avenir de la filière. Dans cette optique, les producteurs du Sud Isère sont allés rencontrer leurs homologues Hauts et Bas-Alpins à Chauffayer en mai, afin d’amorcer une réflexion commune sur les perspectives de la filière laitière. D’autres rencontres sont prévues prochainement.

Sur cette partie du projet sur le Sud Isère et les Hautes-Alpes, les acteurs (Psdr Sagacité avec Irstea, la Chambre d’agriculture de l’Isère, le Suaci et la Chambre d’agriculture des Hautes Alpes) allient leurs compétences pour accompagner les éleveurs.

Dans les Alpes du Sud, une autre piste est également explorée : le développement d’une spécialité fromagère typique des Alpes du Sud. Un groupe de fromagers locaux, accompagné par la Chambre d’agriculture des Hautes-Alpes, travaille ainsi à l’élaboration d’une recette et d’un cahier des charges de fabrication, en s’intéressant notamment à un bleu et une tomme. L’année 2017 verra donc les premiers tests de fabrication de ces fromages.

Sur la zone Drôme Isère, le fromage Saint Marcellin est en IGP depuis 2013, mais la valorisation obtenue n’est pas à la hauteur de celle attendue par les producteurs. Un travail important est donc réalisé, notamment par la chambre d’agriculture 38 (en lien avec l’OP et le CISM), pour comprendre et stimuler la demande, organiser l’offre et permettre une montée en gamme du fromage. Une étude consommateur a donc été réalisée, et de nouveaux supports de communication vont être créés.

Contact

Anne Castex

Directrice

acastex.suaci@smb.chambagri.fr

Tél. 04 79 70 86 86